PW News II

Ah, la Corée du Nord… toute une histoire… encore… Merci le régime de Kim Jong-il.
 
Si vous ne le saviez pas encore, Pongyang a lancé ce matin ce qui a d’abord été considéré comme un missile, ce qui a provoqué de nombreuses réactions internationales, presque toutes négatives.
 
Bien sûr les autorités nord-coréennes se sont empressées de rassurer tout le monde en affirmant qu’il ne s’agissait que du lancement test d’un satellite de télécommunication civile. Toujours est-il que ce lancer était inattendu et qu’elle permet à tous de s’inquiéter – de nouveau – de la prolifération du nucléaire dans les pays "pas très recommandables".
En effet, maintenant que les nord-coréens ont prouvé qu’ils maitrisent le guidage et le controle terrestre ainsi que d’autres points techniques nécessaires pour mettre en orbite un satellite – même si toutes les parties du-dit satelite ont fini au fond du Pacifique – , rien ne les empêche d’envoyer n’importe quoi… et pourquoi pas un missile.
Les premiers à s’inquiéter sont les Japonais et je serais tentée de dire qu’ils ont bien raison compte tenu des rapports passés entre ces deux pays. Je parle bien sûr de l’annexation de force de la Corée en 1910 par le Japon et des massacres divers des nationalistes locaux jusqu’en 45.
Depuis la guerre – WW2 of course,  – le Japon a adopté une constitution pacifiste – qui interdit le maintien d’une armée, le droit de belligérance et le lancement de toute opération militaire en dehors de ses frontières autre que dans le cadre de l’autodéfense, point aménagé en 2003 pour pouvoir envoyer des troupes en Irak –   et a accueilli les bras (presque) grands ouverts des bases US pour sa ‘protection’. Pyongyang devient ainsi, vu sa proximité, un problème de sécurité nationale.
 
Cet envoi de ‘satellite’ a donc commencer à diviser la population japonaise. Beaucoup désirent un accroissement rapide des capacités militaires du pays. Ce qui rentre en conflit avec un aspect de leur culture d’après-guerre. Les Japonais avaient commencé en effet à s’identifier à leur rôle de nation pacifiste et diplomatique.
 
Du côté de la communauté internationale, presque tout le monde crie au loup. Les US, bien sûr, la plupart des pays asiatiques, bien sûr, et l‘Europe. Pour rappel, la résolution 1718 du Conseil de Sécurité des Nations Unies interdit expressement Pyongyang de procéder à des essais liés à des missiles balistiques.
Ban Ki-Moon, le Secrétaire général (Sud-Coréen) de l’ONU, a ‘regretté’ ce lancement ‘qui va l’encontre des efforts faits pour promouvoir le dialogue, la paix régionale et la stabilité’. Le Premier Ministre japonais, Taro Aso, a dénoncé un ‘acte extrêmement provocateur’ et Obama a qualifié le tir de ‘provocation’.
La Chine et la Russie ont eux tenté de tempérer les choses et demandé à ce que tout le monde garde la tête froide. "Nous espérons que les parties concernées feront preuve de calme et de retenue, pour gérer la situation de façon adéquate et maintenir la paix et la stabilité dans la région", a déclaré le Minsitre des Affaires étrangères chinois. Son homologue russe a tenu à quelques mots près le même discours.
 
De fait, tous souligne la nécessité de continuer les pourparlers à 6 sur le nucléaire nord-coréen – négociations entre les deux Corées, les US, la Russie, le Japon et la Chine qui sont enlisées depuis déjà un bout de temps et visant à convaincre le gouvernement qu’il doit renoncer au nucléaire même civil en échange d’une importante aide énergétique.
 
Obama, aujourd’hui à Prague à l’occasion du sommet UE/US, a affirmé vouloir d’autant plus persister dans ses efforts pour voir un ‘monde sans armes nucléaires’. "Je ne suis pas naïf, cet objectif ne sera pas atteint rapidement, peut-être pas durant mon existence [mais] cela ne constitue pas une raison pour renoncer, compte tenu des dégâts considérables que provoquerait une bombe atomique […] l’héritage le plus dangereux [de la guerre froide] est constitué des milliers d’armes atomiques aujourd’hui stockées […] Certains prétendent que la prolifération de ces armes ne peut être stoppée, un tel fatalisme est tout à fait contre-productif", a-t-il souligné.

Une réflexion sur “PW News II

  1. Vanessa dit :

    Bad news …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s