CHIENS DE PAILLE (2011) ♥♥♥

Réalisé par Rod Lurie

Avec James MarsdenKate BosworthAlexander Skarsgård, …

Date de Sortie Française : inconnue

Date de Sortie Américaine : le 16 Septembre 2011

Synopsis

David Sumner, un scénariste pour Hollywood, décide retourner dans la petite ville natale de sa femme, suite au décès du père de celle-ci. Mais tandis que les tensions grandissent entre eux et les sudistes locaux, un vieux conflit entre familles menace de tout faire basculer.

En savoir plus sur Straw Dogs sur Pupuce’s World ou sur Allociné.

My Review : 

Ma Note : Pas Mal du Tout/ A voir  – 3.5/5

Pour ne pas avoir vu l’original de Sam Peckinpah des années 70 avec Dustin Hoffman, je ne me lancerai donc pas dans le jeu du pour ou contre, même s’il semble assez garanti que le remake ne doit guère apporté de plus que l’original, qui a quand même fondé sa notoriété pour la censure qu’il a subi à sa sortie. 

En attendant un potentiel visionnage de ce classique, la version de Rob Lurie n’est, ma foi, pas si mal foutu !

Nous avons le « geek » citadin qui, même s’il se sent supérieur, aimerait quand même se rapprocher des « locaux » et de leur style de vie plus simple, une bande de rednecks plus vauriens les uns que les autres, habtués à vivre dans un monde de violence passive-agressive quotidien, victimes malgré eux de leur environnement et de leurs traditions, et la pauvre Amy, coincée entre son passé et son présent. Le tout nous est servi assez rapidement en critique moderne, légèrement socio-économique sur les bords, grâce à une histoire définitivement évolutionniste, avec comme point d’orgue le moment où David Sumner, hypocrite quelque part, se révèle être d’une cruauté sans doute du même niveau que celle de ses assaillants (le plus aberrant étant qu’il se ‘libère’ pour des idéaux plus humanistes que personnels… A méditer ! )

Le choc des cultures est donc ici exposé de manière assez traditionnelle (surtout si vous avez déjà vu des films d’ « horreur » se passant en pleine zone rurale perdue), mais  à la fois brutale et subtile, avec une tension et une violence psychologique montant graduellement jusqu’à l’apothéose du final et du siège de la ferme .

Les acteurs offrent une performance tout à fait honorable, on regrettera juste que les différents aspects psychologiques (notamment les dysfonctionnements qui semblent couver dans le couple Amy/David) ne soient pas plus exploités.

Définitivement à voir… tout du moins jusqu’à ce que je vous critique la version de 1971 !😉


Rod Lurie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s