COWBOYS & ENVAHISSEURS ♥♥♥

Réalisé par Jon Favreau
Avec Harrison FordDaniel CraigOlivia Wilde,

Date de Sortie Française : le 24 Août 2011

Synopsis :

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs…

En savoir plus Cowboys & Aliens sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Pas Mal du Tout/ A voir – 3.5/5

Ah ! Le plaisir régressif d’avoir Indiana Jones et James Bond dans le même film !😆

Plus sérieusement, Combys et Envahisseurs est sans aucun doute une des films les plus funs de cet été…. MAIS… Il aurait pu l’être encore plus ! La faute sans doute a une flopée de scénaristes qui ont eu beaucoup trop de mal à créer de la cohérence entre les deux univers western et SF sans que le rythme en pâtisse et à un réalisateur pas assez sûr de lui pour se lâcher complètement.

Car, le fait est que, même s’il n’est pas un génie, Favreau nous a quand même prouvé qu’il est capable de faire du bon boulot [classique] quand on lui donne le bon matériau (preuve faite avec les Iron Man 1 et 2).

Et, dans chacune de ces composantes C&E est très satisfaisant, avec un western spaghetti qui ne révolutionne pas le genre mais qui se déroule sans anicroche et une invasion alien prometteuse dans sa première attaque avant de devenir répétitive… jusqu’à la dernière partie du film où elle ne sert plus que de prétexte.  Les aliens en CGI sont plutôt intimidants – même si totalement tous les mêmes, à part le pote à Danny-boy-, les vaisseaux sympatoches… On regrettera quand même qu’ils ne soient juste là… pour la raison énoncée (« c’est un peu court, jeune homme », dirait Cyrano).

Harrison Ford remplit les chaussures  du vieil irascible très bien malgré le cliché du rôle, même s’il ne peut éclipser un Daniel Craig très en forme qui remplit l’écran de son charisme en mystérieux étranger plus prompt à frapper qu’à répondre aux questions. Les rôles secondaires, eux, vivotent à côté, avec pour seul relief le peu qui leur est accordé par un scénario trop gourmand en personnages et pas assez généreux en temps accordé à chacun – grosse déception notamment sur Olivia Wilde qui se contente un peu de rester là à attendre pendant les 4/5 de son temps d’écran… C’est bien d’être belle… Mais il faut se bouger aussi de temps en temps😉

Mais la vraie faiblesse de cet actionner, c’est son rythme un peu trop inégal à force de vouloir jongler avec les 2 genres et tirer en longueur sur l’amnésie de Jake/D.Craig, et le brin de folie manquant – je m’attendais vraiment à ce que cela parte en vrille – qui aurait été plus que bienvenu compte tenu du concept, mais qui est totalement étouffé par le classicisme, et des scénaristes, et du réalisateur.

A voir malgré tout avant de reprendre le travail/les cours, histoire de se prendre un bon coup d’oxygène. 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s