CRAZY, STUPID, LOVE ♥♥♥

Réalisé par John RequaGlenn Ficarra
Avec Steve CarellRyan GoslingJulianne Moore, …

Date de Sortie Française : le 14 Septembre 2011

Synopsis :

A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer. Pour l’aider à oublier sa femme et à commencer une nouvelle vie, Jacob tente de faire découvrir à Cal les nombreuses perspectives qui s’offrent à lui : femmes en quête d’aventures, soirées arrosées entre copains et un chic supérieur à la moyenne.
Cal et Emily ne sont pas les seuls en quête d’amour: le fils de Cal, Robbie, 13 ans, est fou de sa babysitter de 17 ans, Jessica, laquelle a jeté son dévolu… sur Cal ! Et en dépit de la transformation de Cal et de ses nombreuses nouvelles conquêtes, la seule chose qu’il ne peut changer reste son coeur, qui semble toujours le ramener à son point de départ.

En savoir plus sur Crazy, Stupid, Love sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Pas Mal du Tout/ A voir – 3.5/5 

Même si la comédie romantique semble être le genre de la rentrée, Crazy, Stupid, Love était sans l’ombre d’un doute celle que j’attendais le plus… Et c’était bien justifié !

Dans ce film au pitch, ma foi, déjà bien élimé – à savoir un couple de quarantenaires en pleine crise -, on retrouvera bien évidemment les grands clichés du genre, mais portés par de très bons acteurs (reconnus ou en devenir), et ce même dans les seconds rôles. Même si les déjà-vus sont là, ils ne sont pas écoeurants, ni sur-joués.

Une sorte d’insolence rafraîchissante émaille le film, et on ne peut s’empêcher de suivre l’évolution de chacun des personnages, que ce soit celui du très neutre Cal, de son nouveau pote don-juannesque Jacob ou même du jeune Robbie. Et cette succession d’étapes ira jusqu’à un point d’orgue presque géniale et définitivement hilarant – et ce, malgré le cliché vaudevillesque. Tout le traitement donc de cette romance classique vous fera sans l’ombre d’un doute sourire, et même éclater de rire… et ce jusqu’à un final… très insipide et pour le moins décevant.

Et c’est là que CSL rate sa 4° étoile ! Comme un mauvais dessert vous ruine un bon repas, le final de cette comédie vous gâchera l’enthousiasme créé par le film, d’autant que le ton y est totalement différent, presque moralisateur et ne sied pas vraiment au reste…

Malgré tout, une comédie romantique à voir sans hésitation, qui, même si elle se sert de la même recette que les autres du même genre, n’en ressort pas moins que comme  la crème de ses comparses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s