DARK SHADOWS ♥♥♥♥

Réalisé par Tim Burton

Avec Johnny DeppMichelle PfeifferHelena Bonham Carter, …

Date de Sortie Française : le 9 Mai 2012

Synopsis :

En 1752, Joshua et Naomi Collins quittent Liverpool, en Angleterre, pour prendre la mer avec leur jeune fils Barnabas, et commencer une nouvelle vie en Amérique. Mais même un océan ne parvient pas à les éloigner de la terrible malédiction qui s’est abattue sur leur famille. Vingt années passent et Barnabas a le monde à ses pieds, ou du moins la ville de Collinsport, dans le Maine. Riche et puissant, c’est un séducteur invétéré… jusqu’à ce qu’il commette la grave erreur de briser le cœur d’Angelique Bouchard. C’est une sorcière, dans tous les sens du terme, qui lui jette un sort bien plus maléfique que la mort : celui d’être transformé en vampire et enterré vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré de sa tombe par inadvertance et débarque en 1972 dans un monde totalement transformé…

En savoir plus sur Dark Shadows sur Allociné.

My Review

Ma Note :  Excellent/ A ne pas rater 4/5 

Grand retour d’un Tim Burton que l’on avait définitivement perdu dans les méandres labyrinthiques des studios hollywoodiens avec Alice, Dark Shadows est LE film du moment à voir pour les fans d’oeuvres tels qu’Edward aux Mains d’Argent et Beetlejuice.

A cheval entre le film horrifique, la critique de société et la comédie burlesque, Dark Shadows ne s’égare cependant jamais dans le changement de genre, le décalage temporel et générationnel existant au sein de la famille Collins sachant savamment laissé la place à des moments plus tragiques ou romantiques parfaitement maîtrisés et d’une beauté graphique impressionnante. En ressort un film équilibré, avec du relief, et avec un très beau casting, qui s’étend bien au-delà du charismatique freak Johnny Depp ou de la belle Eva Green, définitivement excellente dans les rôles de sale garce et de sorcière (cf. la série Camelot). Le scénario tient la route, on repère un ou deux clins d’oeil, la musique est entrainante et les personnages sont attachants… Que demander de plus?

Et bien, sans doute un peu plus de temps d’écran pour atténuer la frustration : créée originellement pour la télévision, chaque personnage aurait droit à un arc bien plus développé tant ils sont différents et à la psyché bien démarquée. Surtout compte tenu du final. Seul épine dans le pied du film, le format cinématographique, donc, qui ne nous permet de nous intéresser qu’à Barnabas et Angélique… Bien dommage… Mais qui ne gâchera sans doute pas votre plaisir pour autant !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s