DESTINATION FINALE 5 ♥♥♥/♥♥

Réalisé par Steven Quale
Avec Nicholas D’agostoEmma BellMiles Fisher, …

Date de Sortie Française : le 31 Aout 2011

Synopsis :

Dans ce cinquième épisode, la Mort est toujours aussi omniprésente et se déchaîne après qu’un homme soit victime d’une terrible prémonition, laquelle permet de sauver ses collègues de l’effondrement d’un pont suspendu. Ce groupe d’âmes innocentes n’était pas supposé survivre, et, dans une course terrifiante contre le temps, ces malheureux tentent frénétiquement de trouver le moyen d’échapper au sinistre agenda de la Mort.

En savoir plus sur Final Destination 5 sur Allociné.

My Review : 

Ma Note :  Pour les fans de la saga :  Pas Mal du Tout/ A voir – 3.5/5 

Ma Note :  Pour les autres : Globalement Satisfaisant/ Tarif Réduit quand même recommandé – 2,5/5

FD5 répond très exactement au cahier des charges de la franchise créée par Wong : un groupe de survivants rattrapé par une Mort machiavélique et qui va mettre des scénarios plus tordus et invraisemblables que jamais pour se les faire un par un – je reste intimement persuadée, qu’Elle provoque les présages Elle-même parce qu’Elle se fait royalement chier dans son taf, et qu’une petite partie de chasse, ça n’a jamais tué personne  :wink:

On obtient donc :

  • un groupe d’acteurs pas terribles aux personnages clichés qui, de toute façon, ne seront pas suffisamment développés pour qu’on s’attache et que l’on va considérer comme des bouts de viande numérotés,
  • un opening trash qui donne le ton,
  • une succession de mini-scénarios pour chacune des morts successives, inventives, certes, tirées par les cheveux, presque toujours, et bien sanglantesmême si les effets visuels sont un peu à la ramasse parfois.

Malgré l’annonce des affiches sur les nouvelles règles, ce point d’inventivité ne sera pas ce qui va faire « briller » le film. Même si la séquence directement concernée par la tagline est sympathique, elle aurait pu l’être encore plus avec de bons acteurs, et un peu plus de « hasard ». Et elle vole en plus à FD5 sa véritable vedette, l’invisible Mort, ce qui est un peu le concept de la franchise. Dommage ! C’était intéressant sur le papier.

Reste le final qui, lui, apporte vraiment à la fois au film et à la franchise toute entière.

Même sil ne fait que suivre le mouvement de la saga en appliquant les mêmes recettes, FD5 se détachera quand même des autres volets par sa fin, à la fois nostalgique, sanguinolente et drôle et qui apporte un sentiment d’ accomplissement à la franchise. Ce qui rend ce énième – et dernier ? – FD très satisfaisant dans sa catégorie de neoslasher.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s