FAIR GAME ♥♥♥

Réalisé par Doug Liman
Avec Naomi WattsSean PennKhaled Nabawy, etc.

Date de Sortie Française : le 3 Novembre 2010.

Synopsis :

Valerie Plame, agent de la CIA au département chargé de la non-prolifération des armes, dirige secrètement une enquête sur l’existence potentielle d’armes de destruction massive en Iraq.
Son mari, le diplomate Joe Wilson, se voit confier la mission d’apporter les preuves d’une supposée vente d’uranium enrichi en provenance du Niger. Mais lorsque l’administration Bush ignore ses conclusions pour justifier le déclenchement de la guerre, Joe Wilson réagit via un éditorial dans le New York Times déclenchant ainsi la polémique. Peu après, la véritable identité de Valerie Plame est révélée par un célèbre journaliste de Washington.
Avec sa couverture réduite à néant et ses contacts à l’étranger en danger de mort, Valerie voit s’effondrer sa carrière et sa vie privée.
Après des années au service du gouvernement américain, elle va devoir maintenant se battre pour sauver sa réputation, sa carrière et sa famille.

En savoir plus sur Fair Game sur Allociné.

Wife. Mother. Spy.

My Review :

Ma Note : Globalement Satisfaisant/ Tarif Réduit quand même recommandé. – 3/5

Le point fort de Fair Game – et, cela dit, au passage, ce qui a sans doute permis au film d’être en compétition à Cannes – est et restera la critique du flop politique américain le plus récent.

Une mise en garde est cependant de rigueur : Le film est souvent classé en Thriller politique, et là, je me contenterai juste de dire : « Ouais ! C’est ça…« .

Littéralement porté par ses 2 rôles principaux – Naomi Watts très convaincante et Sean Penn toujours aussi charismatique – le film nous emmène d’abord  à la genèse d’une véritable légende, celle de la « bête mythologique » du gouvernement Bush : les Armes de Destruction Massive en Irak.

Avec un ton quasi documentaire, la caméra de Liman suit le couple  des dédales du département de contre-prolifération de la CIA aux missions de terrain/recherche d’informations. Puis, tandis que la guerre éclate, suivi de la polémique provoquée par un article écrit par l’ex-diplomate Joe Wilson/Sean Penn, la caméra devient plus intimiste, disséquant les relations de Joe et de sa femme Valerie, tandis que leur vie est broyée par la machine politique de la Maison Blanche et de son soutien médiatique – Quoi? Hein? J’ai cru entendre parlé de Fox News ?

Et là… Je ne sais pas…

J’avoue que l’intention était bonne, mais quelque part, après une première moitié presque trop rapidement traitée mais très politisée, me voilà devant le grand écran, au milieu de tous ces spectateurs et… rien… un peu d’empathie certes, parce que j’aime ces deux acteurs et qu’ils sont très bons, mais sinon.. rien de plus.

Était-ce du à une caméra trop ‘froide’, ou à un début trop politique pour laisser de la place au drama familiale?

Malgré un côté artistique ‘pas terrible’, reste donc un film politique et critique – pas très subtil, la critique , je vous l’accorde – et une petite remise en question face à l’intégrité de Wilson à ses idéaux, au point de mettre en péril toute sa vie, mais aussi celle de ses proches.

A voir malgré tout, parce qu’un film de remise en cause politique, c’est toujours bon à voir.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s