KICK-ASS ♥♥♥♥

Réalisé par Matthew Vaughn
Avec Aaron JohnsonNicolas CageChloe Moretz, …

Date de Sortie Française : le 21 Avril 2010

Synopsis :

Dave Lizewski est un adolescent gavé de comics qui ne vit que pour ce monde de super-héros et d’incroyables aventures. Décidé à vivre son obsession jusque dans la réalité, il se choisit un nom – Kick-Ass – se fabrique lui-même un costume, et se lance dans une bataille effrénée contre le crime. Dans son délire, il n’a qu’un seul problème : Kick-Ass n’a pas le moindre superpouvoir… Le voilà pourchassé par toutes les brutes de la ville. Mais Kick-Ass s’associe bientôt à d’autres délirants copycats décidés eux aussi à faire régner la justice. Parmi eux, une enfant de 11 ans, Hit Girl et son père Big Daddy, mais aussi Red Mist. Le parrain de la mafia locale, Frank D’Amico, va leur donner l’occasion de montrer ce dont ils sont capables…

En savoir plus sur Kick-Ass sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Excellent/ A ne pas rater – 4/5

Le film ( et le comics à l’origine) part d’un constat simple , fait par un ado fan de comics : pourquoi n’y a-t’il pas de super héros dans la vraie vie?

Ni une ni deux, voilà Dave Lizewski lancé : il commande sur internet de quoi se faire un costume, s’achète deux bâtons de combat et commence à patrouiller les rues… et à se faire poignarder.

Malgré tout, Kick Ass est un petit joueur, avouons-le, surtout par rapport aux deux autres héros, Hit Girl et Big Daddy, qui, eux, ne font pas dans la dentelle.

Voilà quelque chose que j’ai vraiment apprécié dans ce film, le contraste « amateur/pro », et la différence entre Kick-Ass qui est plein de bonnes intentions, et les deux autres qui ont une motivation plus puissante – en l’occurrence la vengeance -, et l’évolution de notre petit héros, à partir du moment où la dure réalité (et les brutes de Frank d’Amico) lui tombent dessus.

J’avoue avoir eu du mal avec le démarrage du film, et n’est vraiment commencé à apprécier lorsque Kick-Ass se retrouve emporté par la tourmente, avec le mafieux persuadé qu’il est à l’origine du démantèlement de son réseau. Pour moi, le passage où D’Amico diffuse via internet la torture de Kick-Ass et de Big Daddy afin de ‘servir d’exemple’ est un des passages clés les plus puissants et intenses du film.

Mark Strong joue ici un méchant cliché, celui du mafieux italien, qui, sur le coup, parait presque inoffensif, pour finalement rapidement upgradé en franchement psychopathe. Et il le fait très bien.

Un film divertissant et prenant dans son ensemble. J’aurai peut-être augmenté encore la note s’il avait été plus sombre, mais la dernière moitié du film m’a vraiment enthousiasmée.

A voir maintenant ce que le second volet donnera, avec un jeune Red Mist – qui ne m’a pas spécialement convaincu, lui –  assoiffé de vengeance.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s