Les YEUX de JULIA ♥♥♥

Réalisé par Guillem Morales.

Avec Belén RuedaLluis HomarJulia Gutiérrez Caba, …

Date de sortie française : le 22 Décembre 2010.

Synopsis :

Quand Julia apprend la mort soudaine de sa sœur Sara, tout semble clairement indiquer qu’elle s’est suicidée. Mais Julia n’arrive pas à accepter cette version des faits et commence à passer au crible les événements qui ont eu lieu les derniers mois avant le drame. La découverte d’éléments déconcertants, en désaccord avec la personnalité de Sara, et sa rupture de contacts avec son entourage, ne font que nourrir les soupçons de Julia quant aux circonstances réelles du décès. Décidée à résoudre l’énigme de cette ultime période, Julia devient l’objet d’une singulière menace qu’aucune autre personne autour d’elle, y compris son mari Isaac, ne semble percevoir, alors même que la maladie dégénérescente dont elle souffre prend le dessus, la plongeant petit à petit dans l’obscurité. La compréhension et l’amour d’Isaac avaient jusqu’alors eu raison des attaques de cécité de Julia, mais une série d’incidents inquiétants, et toujours plus violents, menacent son équilibre, l’enfermant inexorablement dans le monde des ténèbres, à la merci de la présence terriffiante qui s’y terre…

En savoir plus Los Ojos de Julia sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Pas Mal du Tout/ A voir – 3.5/5

Bien que loin de venir au niveau de l’Orphelinat comme cela aurait pu être compris d’après l’affiche, les Yeux de Julia n’en demeure pas moins un bon thriller « à l’ancienne ».

Pas de gore ici, non M’sieurs-Dames, mais plutôt une ambiance sombre, pour ne pas dire glauque, et une photo toute en lumières et ténèbres, magnifique, digne de ces vieux films en noir & blanc. Le travail du jeune Guillem Morales ici est un véritable exercice de style, comme si l’espagnol avait voulu faire un Hitchcock moderne. Tous les ingrédients y sont : la jeune femme seule, épiée plus que traquée, que personne ne croit et que tout le monde soupçonne de sombrer dans la folie suite à la progression de sa maladie et sa tombée dans l’abysse des ténèbres. Les prises de vue qui s’adapte pour nous mettre dans la peau de Julia, entre les scènes vues à travers sa vision de plus en plus sombre, et celles, plus larges mais comme amputées – plus le film avance, plus cette périphérie est « tronquée », littéralement, en hauteur, limitant le nombre d’informations que nous pourrions obtenir.

Même si le casting semble être d’un beau niveau, c’est malgré tout sur les frêles épaules de l’actrice hispanique Belén Rueda que ce film repose et elle relève haut la main ce défi de femme partagée entre le fatalisme de sa condition et sa soif de vie – et de vérité.

Un bon thriller, à l’image et à l’héroïne magnifiques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s