NUMÉRO 4 ♥

Réalisé par D.J. Caruso
Avec Alex PettyferTimothy OlyphantTeresa Palmer, …

Sortie ciné le 6 Avril 2011.

Synopsis :

Trois sont déjà morts. Qui sera le quatrième ? Un adolescent extraordinaire, John Smith, fuit devant des ennemis prêts à tout pour le détruire. Changeant perpétuellement d’identité, ne restant jamais longtemps dans la même ville, il est accompagné par Henri, qui veille sur lui. Partout où il va, John est le nouveau venu, celui qui n’a aucun passé. Dans la petite ville de l’Ohio où il s’est installé, il va vivre des événements inattendus qui vont changer sa vie. De son premier amour à la découverte de ses incroyables aptitudes, il va aussi se lier à des personnes qui partagent son fascinant destin…

En savoir plus sur Numéro Quatre sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Presque douloureux/ Vous survivrez sans – 1,5/5

Mais pourquoi donc cela?

Par manque d’originalité dans la trame, et par les quatre bonnes longueurs faussement guimauvesques qui émaillent ce film d’action fantastique.

Ne vous méprenez pas, le postulat de base – en l’occurrence celui  du roman jeunesse – avait du potentiel. Une poignée d’aliens, envoyée sur Terre quelques instants avant l’invasion de leur monde par une autre race destructrice afin de sauvegarder leur propre espèce et, dans la foulée, protéger notre monde à nous quand les méchants très moches débarqueraient. Chaque jeune dispose de pouvoirs plus ou moins en veille et d’un gardien/mentor. Un petit côté Roswell quoi – la série, hein pas le complot de la zone 51 – mâtiné de Smallville. Certes, c’est très ‘déjà-vu’, mais bon… depuis quand avez vous vu une idée originale, hein? – oui, bon, Inception… d’accord…🙄

Alors, donc, au lieu de prendre le parti de faire de la limonade avec des citrons et d’utiliser ce côté cliché pour le meilleur… Caruso l’exploite pour le pire. Et CA, c’est moche. D’un autre côté, à part The Shield et Salton Sea, j’ai jamais trouvé son taf gégé, à D.J.

Nous voilà donc avec une structure linéaire, des perso pas très convaincants – pour ne pas dire stupides -, et une histoire d’amour…. comment dire… BEURK….

Le héros ado n’en fait qu’à sa tête, les méchants le retrouvent à cause de ça, il tombe amoureux, son mentor se fait tuer, un perso n’est pas ce qu’on pensait qu’il était  – quoique, si vous lisez un minimum ce type de roman… – et les gentils gagnent. Next…

Les effets spéciaux sont pas trop mal, mais pas révolutionnaires. De deux choses l’une : soit il n’y a pas assez d’action pour contre-balancer les longueurs romanesques, soit les longueurs sont vraiment trop lourdes, déjà vue et revues et mal interprétées… Ou peut-être les 2…😯

Bref ! Passez votre chemin ! Et priez pour qu’il n’y ait pas de sequel(le)s !😛


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s