LA PLANÈTE DES SINGES : LES ORIGINES ♥♥♥♥

Réalisé par Rupert Wyatt
Avec James FrancoFreida PintoJohn Lithgow, …

Date de Sortie Française : le 10 Aout 2011

Synopsis :

Dans un laboratoire, des scientifiques expérimentent un traitement sur des singes pour vaincre la maladie d’Alzheimer. Mais leurs essais ont des effets secondaires inattendus : ils découvrent que la substance utilisée permet d’augmenter radicalement l’activité cérébrale de leurs sujets. César, est alors le premier jeune chimpanzé faisant preuve d’une intelligence remarquable. Mais trahi par les humains qui l’entourent et en qui il avait confiance, il va mener le soulèvement de toute son espèce contre l’Homme dans un combat spectaculaire.

En savoir plus sur Rise of the Planet of the Apes sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Excellent/ A ne pas rater – 4/5

Rise of the Planet of the Apes – au moins, en vo, il n’y a pas cet effrayant ‘les origines’😉 – est le blockbuster surprise de cet été !

En effet, le film était attendu au tournant sur la longue et chaotique route des prequels/remakes insipides dont les studios hollywoodiens nous servent des plâtrées depuis déjà quelques temps. Et bien que nenni ! RoPA est la grosse production intelligente du moment.

Le film est avant tout sur trois personnes, trois générations de la même famille quelque part, puisque Will va accidentellement créer César (et l’adopter) dans le but de soigner son père Charles. Aussi, la majorité du film a pour but de nous familiariser avec ces trois personnages, nous apprendre à les connaître et à comprendre leurs interactions et leur vécu.

J’ajouterai d’ailleurs, qu’à part J.Franco, A.Serkis et J.Lithgow, aucun membre du casting n’est vraiment au top de sa performance… F.Pinto ne sert à rien, à part à être la seule à penser que toutes ces manipulations génétiques ne sont pas une bonne chose, T.Felton est totalement oubliable dans cet ersatz de Drago Malefoy viré de Poudlard qui se retrouve à nettoyer les cages des singes dans un centre animalier de détention (©The Spill pour cette remarque qui m’a fait sourire), D.Hewlett représente un des pendants détestables de l’humanité – l’homme aigri, agressif, qui se mêle de ce qui le regarde pas – etc, etc… Je vous passe les clichés, utiles peut-être pour sympathiser avec nos héros, mais globalement assez lourds…

Le film acquiert donc une vraie profondeur avec cette relation familiale, la mâtinant de critique sur l’expérimentation animale et sur les manipulations génétiques, mais sans tomber dans le discours écologiste facileou agaçant – pour autant. Grâce à ce travail sur l’émotion, sur la magnifique utilisation du motion capture  de la WETA et sur les expressions quasi-humaines sur les singes en CGi, on ne peut qu’éprouver de l’empathie pour César et ses comparses, et prendre fait pour sa cause contre les humains, leur égoïsme et leur insatiable soif pour la violence.

Vraie profondeur, mais également vrai actionner, une fois la révolte des singes initiée et que la horde déferle sur la ville de San Francisco.

RoPA est donc un film de très bonne qualité, doté d’une critique forte tout autant que d’un bon bagage d’action, dont on ne peut qu’espérer, pour une fois, qu’il sera le reboot d’une nouvelle franchise prometteuseet croyez bien que je ne pensez pas dire ça cette année. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s