Homeland

Genre : Thriller Psychologique, Drame.

Première Diffusion américaine : 2 Octobre 2011 sur Showtime.

Première Diffusion française : 13 Septembre 2012 sur Canal +.

Production : En cours.

 

Page Officielle : Homeland.

Saisons : 1 (12 épisodes) – 212 épisodes) – 3 (12 épisodes)

Synopsis : 

Huit ans après la disparition de deux soldats américains lors de l’invasion de Bagdad, l’un d’entre eux réapparaît, seul survivant alors que tout le monde le pensait mort depuis longtemps. Rapatrié aux États-Unis, il est accueilli chaleureusement par sa famille, ses amis et le gouvernement. Seule contre tous, l’agent de la CIA Carrie Anderson, qui a passé plusieurs années en Afghanistan, est persuadée que le héros est en réalité devenu un espion à la solde de l’ennemi, préparant la prochaine attaque terroriste sur le sol américain. Sans réelle preuve et montrée du doigt suite à un incident diplomatique qu’elle a déclenché quelques mois plus tôt, Carrie va devoir se battre pour prouver que ce qu’elle avance est la réalité…

Casting :

Personnages principaux :

Ex-agent de terrain pour la CIA, elle est assignée au bureau de la Lutte Anti-Terroriste après avec créé un accident diplomatique durant une mission en Afghanistan. Déterminée à se racheter et persuadée qu’une nouvelle attaque terroriste sur le sol américain est imminente, elle est convaincue que le Sergent Brody travaille désormais pour l’ennemi. Elle n’en a malheureusement aucune preuve…. Et, accessoirement, souffre de troubles psychologiques assez importants.
Sergent chez les Marines porté disparu avec son partenaire en 2003, il a été capturé et torturé par les Talibans pendant les 8 dernières années, jusqu’à ce qu’une équipe d’intervention venu frappé un camp terroriste tombe par hazard sur lui, et le délivre enfin. Souffrant bien évidemment de Choc Post-traumatique, il aura du mal à reprendre une vie ‘normale’, d’autant qu’en tant que ‘miraculé de la guerre’, le département militaire (et présidentiel) américain veut tout faire pour en faire une ‘star’.
Saul est le chef de la Division s’occupant du Moyen-Orient au sein de la CIA. Il est également le mentor de Carrie, son ancien patron… et un de ces rares amis. Il sera partagé entre croire l’instinct de sa protégée, et écouter l’objectivité inhérente à son statut hiérarchique élevé face au manque de preuve de cette dernière.
Jeune maman lorsque Brody a été envoyé en Irak, elle a d’abord tenu le coup pour ses 2 enfants, Dana et Chris, en gardant l’espoir que son mari reviendrait vivant. Mais les années passant, elle a du se faire une raison et le considérer comme mort, et a commencé à voir Mike, le meilleur ami de ce dernier… Au moment où elle allait se décider à officialiser sa liaison auprès de ses enfants, elle reçoit un coup de fil de l’Armée : son mari est bel et bien vivant… Et il rentre à la maison. Déchirée entre son attachement pour Brody et sa culpabilité de ne pas avoir cru en son retour, mais aussi repoussée par le comportement décalé de ce dernier, elle sera sans aucun doute celle qui va le plus souffrir du retour du ‘nouvel héros américain’.
Directeur de la Lutte Anti-terroriste au sein de la CIA, Estes est le patron direct de Carrie. Il ne lui fait pas confiance suite à son obstination et sa désobéissance en Afghanistan, et soupçonne que quelque chose se trame. Estes est également un véritable animal politique, et fera passé son avenir professionnel avant le bien être de ses agents.
Meilleur ami de Brody, il est celui qui a pris sa place dans le lit et la vie de Jess pendant sa disparition. Il est également Capitaine chez les Marines, ce qui fait de lui le supérieur hiérarchique de Brody.

Les Bonnes Raisons de regarder Homeland :

  1. Le Casting est magistral. Claire Danes, littéralement révélée dans son meilleur rôle, celui d’une agent de la CIA paranoïaque, fruit de la propagande anti-terroriste américaine (elle se sent personnellement coupable des attentats du 11 Septembre par exemple). Damian Lewis, dont les accros de série connaissaient déjà le talent, confirm une fois encore que c’est un grand acteur. Mandy Patinkin est également au top (même si je ne peux personnellement que me demander quand est qu’il va claquer la porte de la série sans prévenir, comme à son habitude…). On a vu Morena Baccarin meilleure, ou tout du moins plus égale d’une scène à l’autre, mais dans l’ensemble, le casting ne souffre pas de maillon faible. Et pour un drame/thriller psychologique, ben… c’est cool quand même !
  2. L’ambiguité. Brody traitre ou pas ? Carrie, complètement cinglée ou pas? Les épisodes se suivent, et à chaque fois remette en question ce que l’on pensait avoir découvert. Parce que Carrie est ouvertement tarée et paranoïaque, et que l’on ne peut s’empêcher de se demander si elle a raison, ou si Brody est juste victime de PTSD mâtiné de syndrome de Stockholm – après 8 ans de torture, y aurait de quoi.
  3. La critique avouée de l’Amérique Post-11 Septembre, 10 ans plus tard, avec une série qui n’hésite pas, jusque dans son générique, à parler de la propagande anti-terroriste, la peur encore palpable une décennie après, l’enfermement mental entraîné par une évolution dans cet environnement, etc, etc… Une série pour réfléchir quoi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s