Carnivàle

Genre : Fantastique, Drame, Drame Historique.

Première diffusion américaine : 14 Septembre 2003 sur HBO.

Première Diffusion française : 4 Avril 2004 sur Jimmy.

Production : Arrêtée.

Page Officielle : Carnivàle.

Saisons : 1 (12 épisodes) – 2 (12 épisodes)

Synopsis :

En Oklahoma, durant la Grande Dépression de 1934.

Après la mort de sa mère qui le rejetait par peur et après la saisie de ses terres, Ben Hawkins, un jeune homme doté du pouvoir de guérison et de résurrection, évadé de prison, nouvellement sans domicile trouve refuge au sein de la troupe afin d’échapper à la police. Il est tourmenté par des rêves étranges et prophétiques qu’il partage avec un prêcheur méthodiste, Justin Crowe, vivant en Californie.

Ces deux personnages seront finalement réunis dans une lutte entre le Bien et le Mal qui est tout sauf manichéenne.

Casting :

Personnages principaux

Le chef de la troupe : C’est celui qui dirige les forains et qui s’occupe de gérer l’itinéraire de la troupe. Etant nain, il compense sa petite taille par ses qualités d’homme : il sait parfaitement alterner douceur et fermeté, et déploie tous les efforts du monde pour que chaque membre soit satisfait à l’intérieur de la troupe.

Le héros de la série : Retrouvé orphelin sur la route de Milfay, Ben va rencontrer une troupe de forains. Doté d’étranges pouvoirs, il va petit à petit apprendre à maîtriser le don qu’il possède, tantôt bénéfique, tantôt dévastateur. Le jeune Ben va petit à petit s’intégrer à la troupe, et tisser des liens avec les forains

Pour cause de spoilers trop importants, sachez juste que Justin Crowe est un prêcheur méthodiste partageant les visions du jeune Ben.

C’est une jeune et charmante diseuse de bonne aventure. Elle vit avec sa mère, Apollonia, qui est atteinte d’un mal qui l’empêche de parler et de bouger. Sofie peut communiquer par télépathie avec cette dernière. Dans sa roulotte, elle exécute les ordres que lui envoie sa mère quant aux sens à donner aux cartes qu’elle tire pour ses clients. Très proche de « Johnesy », elle a un caractère bien trempé, et est appréciée dans la troupe.
  • Tim DeKay  : Clayton « Johnesy » Jones

C’est le chef des ouvriers, il monte et démonte les chapiteaux et s’occupe du transport du matériel. Autrefois grand joueur de base-ball, il a dû mettre un terme prématuré à sa carrière à cause d’une violente agression dont il sortit avec une grave fracture du genou, qui le contraint à boiter. C’est lui qui va proposer le premier de recueillir Ben, trouvé sur la route de Milfay.

C’est probablement un des personnages les plus mystérieux de la série. Il a la roulotte la plus luxueuse de la troupe, qu’il partage avec sa bien-aimée, Lila, qui est la femme à barbe de la troupe. Lodz est aveugle, mais il est doté d’étranges pouvoir, qui lui permettent de voir de nombreuses choses. Tout de suite très intéressé par Ben, il va essayer de se rapprocher de ce dernier pour comprendre son pouvoir. C’est le personnage le moins apprécié par le reste de la troupe, probablement à cause de la crainte qu’il inspire aux autres.

Les Bonnes Raisons de regarder Carnivàle :

  1. L’ambiance, à la fois étrange et fascinante. Les storylines distinctives se mélangent plutôt bien, marque de fabrique de HBO, et l’on se retrouve tout aussi intéressé par le quotidien banal de ces personnages pour le moins pas banaux – des « monstres de foire » qui utilisent leurs particularités pour attirer du monde – que par les évènements paranormaux et cette bataille entre le Bien et le Mal. Car, « chaque génération s’élèvent 2 champions, l’un issu de la Lumière, l’autre des Ténèbres ». Cependant, cette ambiance bien particulière fait qu’avec Carnivàle, on accroche tout de suite, ou pas du tout.
  2. Le casting et les personnages. Là encore, comme il est de tradition sur la chaîne – tout du moins jusqu’à la mort de Six Feet Under et des Sopranos -, le casting est impécable, professionnel et impliqué à tous les niveaux et les personnages sont parfaitement écrit. Rien à reprocher.
  3. L’originalité.
Le contre : la plupart des séries HBO à l’époque étaient prévues pour 6 saisons… Hors, Carnivàle, véritable gouffre financier artistique, ne s’en est vu octroyée que 2. Résultat : un cliffhanger insoutenable et pas grand choses de résolu au niveau intrigue.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s