STAKE LAND ♥♥♥♥♥

Réalisé par Jim Mickle
Avec Nick DamiciConnor PaoloMichael Cerveris, …

Date de Sortie Française : En DVD le 4 Octobre 2011

Date de Sortie US : Avril 2011 (Octobre 2010 au Festival de Woodstock)

Synopsis :

L’Amérique n’est plus qu’un chaos politique et économique depuis qu’une terrible épidémie s’y est propagée. Et pas des moindre, puisqu’il s’agit de vampirisme. C’est dans cet enfer sur terre que Martin, un adolescent, rencontre un chasseur de ces monstres aux dents pointues. Aidé de celui-ci et des rencontres qui jalonnent son périple, il se dirige vers le Canada, encore épargnée par l’épidémie.

En savoir plus sur Stake Land sur Allociné.

My Review : 

Ma Note : Wahou ! / Un Incontournable !   – 5/5

Longue hésitation pour cette note… entre 4,5 et 5. Et puis, je me suis dit : « What the Hell ! » 😆

Que dire de Stake Land… A part qu’il faut le voir !

Le film est un petit projet indépendant – donc vous risquez de ramer pour le voir -, mais vaut le détour, malgré le très risqué thème des Vampires, plus que suranné ces dernières années. Cependant… Soyez rassuré ! Edward Cullen ne tiendrait pas 2 secondes dans ce monde post-apocalyptique.

Un peu comme dans La Route, une catastrophe s’est produite, bien qu’on se sache pas laquelle. Les gros titres des vieux journaux dans le film semblent parler d’une épidémie, comme il est de tradition dans les films de zombies. La caméra de Mickle va suivre Mister et le jeune Martin sur le long chemin jusqu’au Canada, dans une Terre dévastée par la présence des vampires. Loin du cliché du survivor, Mister est d’ailleurs un chasseur, un vrai, littéralement alimenté par sa haine des morts-vivants. Il va rapidement devenir une figure paternelle  pour Martin, après qu’il l’ait sauvé d’une attaque, malgré son manque de démonstration affective envers l’adolescent.

Leur périple va les amener à rencontrer pleins de gens, des gentils comme des salauds, et sera l’occasion de nombreuses altercations.

Je vous accorderai que l’histoire de Stake Land – et son scénario – ne tape pas dans l’originalité (ce qui d’habitude vaudrait le fameux 4,5), mais le fait est que l’on ressort de la séance avec l’impression d’avoir vu un Classique. Alors… Au diable !

Malgré son petit riquiqui budget, Stake Land peut se targuer d’avoir tout ce qu’il faut là où il le faut : un scénar qui tient la route, des acteurs convenables à performants, une ambiance glauque, des personnages approfondis et attachants, du sang, du suspense… et même de l’espoir… mais pas trop non plus ! Faut pas abuser ! 😉

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s