OLD BOY ♥♥♥♥

Réalisé par Chan-Wook Park
Avec Choi Min-sikYoo Ji-taeKang Hye-Jeong, …

Date de Sortie Française : le 29 Septembre 2004

Synopsis :

A la fin des années 80, Oh Dae-Soo, père de famille sans histoire, est enlevé un jour devant chez lui. Séquéstré pendant plusieurs années dans une cellule privée, son seul lien avec l’extérieur est une télévision. Par le biais de cette télévision, il apprend le meutre de sa femme, meurtre dont il est le principal suspect. Au désespoir d’être séquestré sans raison apparente succède alors chez le héros une rage intérieure vengeresse qui lui permet de survivre. Il est relâché 15 ans plus tard, toujours sans explication. Oh Dae-Soo est alors contacté par celui qui semble être le responsable de ses malheurs, qui lui propose de découvrir qui l’a enlevé et pourquoi. Le cauchemar continue pour le héros.

En savoir plus sur Old Boy sur Allociné.

My Review :

Ma Note : Excellent/ A ne pas rater – 4.5/5

Avertissement Le postulat de Park Chan-Wook pour son triptyque est simple : démontrer, par ses trois films, tous les aspects de la vengeance. En ressort donc trois films possédant finalement peu de points communs, vraiment dissemblables, que ce soit par leurs personnages, leur contexte et même leur réalisation. Le réalisateur nous donne ici un exercice de style et de polyvalence monstrueuxet de qualité égale. La seule nuance d’appréciation sera en chacun de nous, selon le film qui vous parlera le plus, car la vengeance est, après tout, quelque chose de très personnel

Comme annoncé ci-dessus, Old Boy n’est par Sympathy… Il serait presque son opposé !

Là où le drame de Ryu et Dongjin nous touchait et nous laissait ressortir de la salle avec une désagréable sensation de malaise, dans Old Boy, P.C-W. opte pour la bonne vieille claque ! Tout dans ce film est fait pour nous éberluer, nous époustoufler, que ce soit par ses travellings, ses couleurs, ou son incroyable capacité à faire monter chez le spectateur des envies de violence animaleet le plaisir qui va avec. Old Boy, c’est avant tout la rage bouillante de la vengeance.

On suit donc Oh Dae-Soo, irrémédiablement pris de sympathie pour cet homme, mais d’une façon bien différente de Sympathy… Et, comme lui, on cherche désespérément le ‘pourquoi’ de son enfermement… Inutile de dire que, comme lui, on se retrouve pris dans ce jeu de pistes morbides, et que l’on ressent également le fatalisme l’étreindre au fur et à mesure qu’il se rend compte que même libre, il ne contrôle pas grand chose.

En plus de sa réalisation choc, un très bon panel d’acteurs est réuni, et cela est même valable pour l’inexpérimentée Kang Hye-jeong, très justement touchante.

Reste le point d’achoppement des critiques, le twist de la scène finale, que certains accepteront et d’autres, non, mais qui, en aucun cas, n’entachera le re-visionnage du film.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s